top of page
Search

3 recettes siciliennes délicieuses que peu de gens connaissent

La Sicile est gorgée de pépites, que l'on parle d'architecture, de paysages ou bien sûr, de cuisine. On vous présente ici 3 plats typiques de la Sicile peu répandus et pourtant fort excellents ! Et pour que vous puissiez les goûter sans prendre l'avion, on vous a écrit les recettes.



1. La Mignolata


Mmmmmmh, les Mignolate ! Pour tous les siciliens, ce mot rhyme avec fêtes, famille, tradition et bien sûr délice. Les mignolate sont des roulades de pâte à pizza sicilienne remplies de viande, oignons, olives et fromage, typiques de la région d’Agrigento. On les déguste traditionnellement au mois de novembre, mais elles sont devenues progressivement un incontournable des fêtes de Pâques dans beaucoup de famille set un classique de la street food sicilienne tout au long de l’année. Parfaites au feu de bois mais déjà excellentes au four ménager, en voici notre recette familiale.


Ingrédients pour 20 mignolate


Pour la pâte


300 g de farine 00

300 g de farine semolina

12 g de levure fraîche

30 g d'huile d'olive

320 g d'eau

10 g de sucre

10 g de sel


Pour la farce

100g de haché porc & boeuf

50g de mortadelle épaisse (environ 1 cm d'épaisseur)

100 g de Parmesan

100g de Pecorino Romano

100 g d'olives noires en saumure (dénoyautées)

2 oignons

1 pincée de poivre noir

1 cuillère à soupe d’huile d’olive



Recette


Versez toute l'eau, la levure, l'huile et le sucre dans un bol. Ajoutez progressivement la farine et la semoule en mélangeant avec une cuillère en bois. Ajoutez le sel quand les ingrédients commencent à être bien liés et, lorsque la pâte est plus ferme, retournez-la sur votre plan de travail et continuez à pétrir avec les mains jusqu'à obtenir une boule lisse et élastique.


Placez la pâte dans un récipient large pour qu’elle ai de la place pour lever. Fermez bien le récipient et laissez lever dans un endroit tiède jusqu'à ce qu'elle double de taille (environ deux heures).


Pendant que la pâte lève, vous pouvez vous consacrer à la garniture.


Émincez les oignons et faites-les revenir dans une poêle à feu doux avec de l’huile d’olives, du sel et un peu d'eau. Cuire avec le couvercle pendant environ 20 minutes ou jusqu'à obtenir une texture moelleuse et caramélisée, puis réserver.

Faites revenir le hachis dans une poële avec un peu d’huile d’olive et assaisonnez le avec du sel et du poivre. Cuisez le juste assez pour qu’il soit comestible et qu’il ne prenne pas de couleur. Il faut éviter de trop cuire le hachis car il va encore cuire au four plus tard.


Coupez la mortadelle en cube, rapez le fromage et tranchez les olives en rondelles.


Dès que la pâte a levé, divisez-la en deux parties et étalez-les à l'aide d'un rouleau à pâtisserie en une feuille d'environ 5 mm d'épaisseur.




Recouvrez uniformément avec les oignons, la mortadelle, le fromage, et les olives. Terminez avec du poivre et un filet d'huile d'olive. Roulez et formez un boudin en fermant bien les extrémités.


Place maintenant à la partie un peu technique de la recette. Coupez des cylindres de 6 cm d'épaisseur. Placez un cylindre sur la paume de votre main gauche, placez votre main droite dessus et écrasez légèrement en tournant vos mains dans le sens inverse, un peu comme si vous dévissiez quelque chose. Répétez le procédé pour chaque cylindre.



Disposez-les ensuite sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé en prenant soin de les espacer de quelques centimètres et faites cuire au four statique à 200 degrés pendant 40 minutes.


Et voilà, il n’y a plus qu’à déguster ce délice sicilien ! Et pour l’anecdote, toute ma famille est issue d’Agrigento, et c’est ici notre recette générationnelle que je vous passe. Profitez-en bien et faites la déguster autour de vous, ça serait un grand honneur !




NB : Les mignolates, également connus sous le nom de mmiscate ou ammiscate, sont excellents fraîchement sortis du four, mais sont également délicieux après quelques jours. Conservez-les dans des sacs en cellophane hermétiques. Vous pouvez également les congeler dès qu’ils refroidissent.




2. Salade d’orange


Probablement l’un des plats les plus frais que je connaisse. La salade d’oranges n’a pas d’origine précise reconnue et est répandue un peu partout en Sicile, bien que l’on en trouve à très peu d’endroits. C’est un met facile à réaliser qui sert d’entrée ou convient parfaitement servi comme sorte de digestif entre l’entrée et le plat.



Ingrédients pour 4 portions


400 g d'oranges

100 g d'oignon rouge

1 cuillère à soupe d'huile d'olive extra vierge (idéalement aux olives siciliennes)

1 pincée de sel

50 g d'olives noires

Quelques feuilles de basilic frais

Quelques anchois (optionnel)


Recette


Épluchez les oranges avec un couteau bien aiguisé en enlevant également toute la partie blanche. Coupez-les dans le sens de la largeur et en tranches rondes fines.

Épluchez l’oignon et coupez le en fines tranches. Rincez le en suite à l’eau courante pour alléger son goût. Coupez les olives en petites rondelles et hachez le basilic.

Dressez les tranches d’oranges sur une assiette sans trop les superposer. Repartissez les oignons, les olives et le basilic sur l’orange. Ajoutez-y quelques anchois si le coeur vous en dit.


Finissez avec un filet d’huile d’olives et une pincée de sel. L’huile d’olive de Sicile fonctionne très bien avec cette recette car elle a tendance a être fruitée et peu amère.



3. Couscous de Trapani au poisson


Du couscous d’Italie? Sommes-nous dans un univers parallèle? Et non ! C’est bien dans notre monde que cela existe. C’est à travers ce genre de plats que l’on comprend que la Sicile est différente du reste de l’Italie. D’ailleurs, si vous connaissez des gens de Sicile, ils vous ont probablement déjà dit avec honneur qu’ils ne sont pas italiens, mais bien siciliens !


La Sicile a une histoire unique, disctincte de celle de l’Italie. N’ayant jamais eu son propre gouvernement, cette île fut sous régime de plusieurs empires à travers l’histoire. Avant l’empire romain, qui fût le dernier en date et donna à l’île ses racines italiennes, la Sicile fût colonisée par les Grecs et par plusieurs empires musulmans. Les traces de ces époques sont encore présentes aux quatre coins de l’île. C’est pour quoi, par exemple, on trouve en Sicile des temples grecs, des anciennes mosquées et… du couscous ! Cela dit, le couscous n’est pas un plat répandu en Sicile et est seulement servi dans la région de Trapani, avec une spécifité : On le cuisine uniquement au poisson.


Ingrédients pour 4 personnes


500 g de poisson blanc pour la soupe (e.g. cabillaud, bar,...)

200 g de scampi

120 g de vongole (palourdes) - La version fraîche est idéale, mais s’il n’est pas facile pour vous d’en trouver, la version en pot fonctionne très bien aussi.

280 g de semoule pour le couscous (taille moyenne préférable)

100 g d'oignon blanc

30 g d'ail

1 bouquet de persil

100 g d'amandes 30 g de concentré de tomate 1 bâton de cannelle ou une pincée de cannelle en poudre 5 feuilles de laurier

1 citron 100 ml d'huile d'olive Sel

1 marmite à couscous - Si vous n’en avez pas, il est toujours possible de se débrouiller avec une marmite normale, sur laquelle on superpose une passoire.

Recette


Bouillon de poisson


Commençons par cuisiner le bouillon de poisson. Pour cela, préparez un mélange d'huile, d'amandes, de persil, d'ail et d'oignon à l'aide d'un mixeur. Vous pouvez aussi tout hacher au couteau ou dans un mortier. Préchauffez la partie basse de la marmite à couscous, placez-y le mélange et faites frire pendant 6 minutes à feu moyen. Ajoutez ensuite le poisson, les langoustine et les vongole et cuisez les 5 minutes. Terminez avec le concentré de tomate et laissez cuire encore 3 minutes. Déglacez en pressant un demi citron et immergez ensuite le tout avec environ 1L d’eau. Ajoutez y le reste du jus de citron, les feuilles de laurier et la cannelle et laissez l’eau atteindre ébullition. Réduisez ensuite la température sur feu doux et laissez cuire le bouillon.



Couscous


Versez la semoule dans un récipient. Remplissez un autre récipient d'eau tiède et de sel qui servira à mouiller progressivement la semoule et créer des microgranules. Trempez vos doigts dans l’eau et faites ensuite tourner la semoule avec. Reproduisez ce procédé plusieurs fois jusqu'à ce que de petits granules humides soient créés.



Placez la semoule dans la partie haute de la marmite à couscous (ou dans une passoire) et déposez là au dessus de votre bouillon. Placez un couvercle au dessus et laissez cuire la semoule avec la vapeur du bouillon pendant environ 2 heures en mélangeant fréquemment. Pour une semoule plus tendre, ajoutez un filet d’huile d’olive toutes les 30 minutes et mélangez.

Une fois cuit, placez le couscous dans un récipient et versez le bouillon de poisson obtenu précédemment en couvrant petit à petit jusqu'à ce que le liquide ne soit plus absorbé par le couscous. Garnissez avec un peu de persil et dégustez !




Et voilà, 3 recettes typiques de Sicile que j'adore particulièrement ! J'espère que celles-ci vous plairont tout autant qu'à moi. Pour trouver certains ingrédients ou pour d’autres besoins, nous sommes toujours disponibles dans notre épicerie fine italienne à Waremme. Nous vous accueillons et vous proposons des produits italiens d’exception, et sommes toujours là pour vous conseiller au mieux et vous aider à sublimer vos créations italiennes, ou siciliennes dans ce cas-ci ! Et quand vous n’avez pas le temps, on cuisine pour vous, sur place ou à emporter.





L’épicerie Giuseppe


Rue de Huy 30, Waremme

epiceriegiuseppe@gmail.com





165 views0 comments

Σχόλια


bottom of page